Ilot Victor Hugo

Pour réaliser des comptages de voiture

Un nouveau courrier est adressé au maire : lettre au maire

Des habitants de l’ilot Victor Hugo se sont réunis

Le 1 mars 2017 ils ont échangé et partagé leurs objectifs

Ce fut une soirée fort sympathique et j’espère bien le début d’une solide coopération. D’après ce que je peux en résumer et n’hésitez pas à commenter si vous n’êtes pas d’accord ou si j’ai oublié un élément important;

* Nous persistons à demander le double sens dans la rue des Ferrages

* Ainsi qu’une modification de la signalisation place Mirabeau afin que le trafic vers Lourmarin et la Combe ne soit pas orienté vers la rue Gambetta

* Une amélioration de la signalisation afin que le trafic au rond-point de la gare ne quitte pas la déviation pour emprunter la rue Philippe de Girard puis la rue Gambetta dans le but de se rendre à Lourmarin

* d’une manière générale diminuer le trafic traversant venant de Lourmarin dans les rues Victor Hugo et la rue du 8 Mai en changeant la signalisation aussi bien au rond point qu’aux intersections avec la possibilité de rendre ces rue interdites sauf riverains.

L’argument souvent présenté par les élus aussi bien que la population générale est que « c’était bien pire avant » quand la rue Gambetta était en double sens et n’était pas interdite aux poids lourds. Oui mais entre temps le trafic routier s’est démultiplié.

Un autre argument présenté cette fois par les commerçants est qu’ils perdront de leur clientèle. Oui mais le trafic est tel qu’il devient de plus en plus difficile de s’arrêter au milieu de la chaussée pour acheter son pain ou un paquet de cigarettes. Il sera intéressant de contacter l’association des commerçants de Cadenet et d’en discuter avec eux. D’après le site de la mairie, Alice Valli, GCAC, gcacadenet@gmail.com).

* Bien que nous désirons cibler notre action sur l’ilot Victor Hugo, il n’en reste pas moins que les riverains de la rue Philippe de Girard ont le même intérêt que les riverains de la rue Gambetta à ce que le trafic venant de Pertuis ou d’Aix reste sur la déviation plutôt que de traverser le village.

Situation de l’Ilot Victor Hugo

Suite à l’entrevue que nous avons eue avec Monsieur MANGANARO ce samedi 11 février 2017, nous avons fait parvenir au maire une note ci-joint concernant la Situation du trafic routier, du stationnement et de l’état des rues à Cadenet dans le secteur de la rue Gambetta, la rue Victor Hugo et la rue du 8 mai.

Présentation des rues

Rue Victor Hugo

La rue Victor Hugo est une rue étroite qui traverse le village d’Ouest en Est, de la rue Gambetta à la place du 14 juillet et d’Est en Ouest pour les quelques mètres qui séparent la place du tambour d’Arcole et la place du 14 juillet.

Elle récupère le trafic de la rue de Lauris et de a rue de la fontaine de l’aube. Entre la rue Gambetta et la rue du 8 mai, la rue Victor Hugo n’a pas plus de 3,50m de largeur immeuble à immeuble et les trottoirs y sont vestigiaux. Apres l’intersection avec la rue du 8 mai, les trottoirs disparaissent totalement sans pour autant que la rue ne s’élargisse, jusqu’à la place du tambour d’Arcole. Les voitures passent donc à raz des fenêtres et portes des habitations et des commerces, et les piétons doivent constamment se ranger contre les murs afin de laisser passer les voitures. Le passage routier présente un constant danger pour les enfants en particulier dans la portion Gambetta / rue du 8 mai où résident des familles avec de jeunes enfants, d’autant que les voitures y roulent souvent beaucoup trop vite et parfois même en sens inverse.

Le croisement rue Victor Hugo et rue du 8 mai est source de freinages brutaux et de démarrages en cote sur Victor Hugo car la rue y présente un fort dénivellement précisément a l’entrée de ce carrefour.

Rue du 8 mai

La rue du 8 mai rejoint la rue Gambetta a la rue Victor Hugo. Elle récupère le trafic qui vient de l’ouest par la rue Ledru Rollin et aussi une partie du trafic de la rue Gambetta qui après avoir traversé le village d’Est en Ouest s’apprête à le traverser dans l’autre sens sans qu’on comprenne bien pourquoi.

La rue du 8 mai est très encombrée de voitures souvent garées de façon sauvage.

Cette rue ne possède pas de trottoirs, le peu de trottoirs existants ayant été convertis en parkings.

Les surfaces de ces deux rues ainsi que celles de la rue Victor Hugo sont couvertes de vilain goudron jeté la par paquets, ce qui, avec les excréments de chien, donnent au village une allure de mauvais aloi.

Rue Gambetta

La rue Gambetta traverse le village d’Est en Ouest. Elle récupère le trafic provenant de Pertuis par l’ancienne route mais aussi le trafic venant de la déviation qui plutôt que de rester sur la déviation, choisit de traverser le village pour se rendre a Lourmarin ou a Apt.

La rue Gambetta est une rue de village étroite sur laquelle a été aménagé des dos d’âne. C’est une rue extrêmement empruntée aussi bien par les locaux que par les touristes. Un panneau Lourmarin/ Apt situé sur la place Mirabeau dirige la circulation, venant de Pertuis ou Aix, sur cet axe qui, rappelons le, est une rue de village a forte densité de population et dont les immeubles ont leurs fenêtres à moins d’un mètre des voitures.

Trafic traversant

L’essentiel de la circulation des rues décrites ici, est traversante; Est/ Ouest pour la rue Gambetta et Ouest/ Est pour la rue Victor Hugo et la rue du 8 mai. Elle ne s’arrête pas dans le village et ne fait que passer. La circulation de la rue Gambetta se dirige vers Lourmarin qui profite économiquement de cet afflux d’une façon ou d’une autre alors qu’elle est sans valeur ajoutée pour le village de Cadenet. Nous avons compté un Dimanche matin du mois d’octobre hors saison touristique, un passage de 200 voitures par heure et un lundi du mois d’octobre dans la rue Victor Hugo un total de 275 voitures dans la matinée encore une fois hors saison touristique.

Ce passage incessant des voitures est néfaste pour le village pour de nombreuses raisons

  • Il participe a la déstabilisation de la chaussée et des sous-sols de Cadenet qui sont fragiles étant donnée la grande densité de caves et des souterrains qui y ont été construits lors d’ une histoire ancienne.

  • Il contribue au laisser faire en ce qui concerne la propreté de la chaussée car on ne se soucie pas de garder propres des rues dont la seule vocation est le passage routier

  • Il est un handicap pour les habitants qui doivent supporter un niveau de vibration et de pollution sonore qui ne leur permet pas d’ouvrir leurs fenêtres alors que beaucoup d’entre eux n’ont d’autre exposition que celle de la rue. On peut remarquer que, non seulement les fenêtres sont closes dans ces 3 rues citées ici mais aussi la plupart des volets restent fermés. Bien enterrée est la tradition Cadenetienne de s’asseoir sur le pas de sa porte pour y discuter avec les voisins.

  • Enfin et surtout, elle est un danger pour les gens et les animaux (souvent victimes d’accidents) qui n’ont aucune priorité effective dans ces rues et doivent céder le passage alors qu’il n’y a pas de trottoirs, ceci étant associé au fait que les voitures roulent souvent bien au delà des limitations de vitesse.

Les parkings du quartier

Les parkings dans ce quartier se situent 1) sur la rue Gambetta, 2) dans la partie montante de la rue Ledru Rollin avant l’embranchement avec la rue baroque, 3) le long de la rue du 8 mai, 4) sur la place Carnot au début de la rue Victor Hugo, 5) sur la partie redescendante de la rue Victor Hugo avant la place du 14 juillet, 6) sur la place du 14 juillet, 7) sur la place Kennedy et en contrebas 8) sur la partie redescendante de la rue Ledru Rollin où une petite placette surplombant la rue Victor Hugo a 4 ou 5 places de parking.

Les parkings les plus centrés tels que 4, 5, 6, 7 et 8 sont la convoitise des habitants qui tournent dans les rues du village a la recherche d’une place de stationnement près de chez eux et ajoutent ainsi inutilement une charge de circulation a l’intérieur du village.

Comment réduire la suprématie des voitures et rendre le village aux habitants.

Il est impératif de limiter le trafic traversant Est/ Ouest et Ouest/ Est qui n’a aucune valeur ajoutée pour le village et contribue à sa dégradation en surface comme en sous-sol.

L’immobilier est impacté et les conditions de vie à l’intérieur du village se détériorent.

Le trafic de la rue Gambetta doit être redirigé sur la déviation, qui est la pour ça, et sur la rue des ferrages qui doit être rétablie en double sens. Il n’y a pas de raison pour qu’une route a faible densité de population supporte moins de trafic qu’une rue de village plus étroite et très densément peuplée. Il important de préciser qu’une partie du trafic traversant Cadenet dans un sens comme dans l’autre est due aux indications fournies par le GPS. Pendant la saison touristique et le week-end, la circulation est drastiquement augmentée du fait des indications du GPS. Dans de nombreux cas les véhicules trop gros pour s’engager dans les rues Victor Hugo et Ledru Rollin et se retrouvent bloqués au milieu du village. Il faut donc empêcher ces véhicules de pénétrer dans le village. Comme il n’est pas possible d’intervenir sur la programmation des GPS et afin de détourner la circulation du centre du village, il est nécessaire de revoir la signalisation autour du village.

Pour alléger la circulation sur la rue Victor Hugo et la rue du 8 Mai

  • Renforcer la signalisation en amont au carrefour de la D139 et du chemin de Lauris (signaler Pertuis, Villelaure par la déviation) et au carrefour du chemin de lauris avec la rue des Ferrages (signaler Ansouis, Cucuron par les Ferrages)

Pour alléger la circulation sur la rue Gambetta

  • Le panneau Lourmarin/ Apt sur la place Mirabeau doit pointer vers la rue des ferrages rétablie en double sens.

  • Indiquer clairement les directions Lourmarin, Apt, Lauris au croisement D973 et de sa déviation ainsi qu’au rond point de la gare.

Afin d’éviter que les voitures tournent dans le village inutilement a la recherche de stationnement, il faut éliminer les petits parkings du centre ville qui, quoiqu’il en soit, ont peu d’impact sur l’état du stationnement car ils sont largement insuffisants. Certaines de ces places pour ne pas dire toutes pourraient retrouver leur état d’agréables placettes avec des bancs ou pourraient se rencontrer les habitants du quartier et se détendre a l’ombre d’un arbre. C’est le cas des places du 14 juillet, Carnot et Kennedy qui constitueraient alors des îlots de paix et de convivialité ainsi que du petit parking rue Ledru-Rollin qui surplombe la rue Victor Hugo. On peut envisager de réserver ici et là des places d’arrêt minute pour décharger une voiture, livrer ou accompagner une personne, ainsi que quelques places handicapé.

Nous sommes au long terme en faveur de la piétonisation des rues étroites du centre du village et nous suggérons que, dans un premier temps et pour entamer une étude objective de la situation du trafic routier à l’intérieur du village, soient installés des compteurs de passages de voitures dans la rue Victor Hugo, la rue du 8 Mai et la rue Gambetta au niveau de la place Carnot. Nous proposons que l’élaboration du protocole de comptage et l’installation des dispositifs de comptage soient le début d’une réflexion qui permettra, en connaissance de cause, de prendre les décisions favorables aux habitants de Cadenet.