Centrales villageoises photovoltaïques

Une fin de non recevoir

Un email laconique a été envoyé le 3 juillet

Suite à votre entretien avec Marcello MANGANARO, Adjoint à l’Urbanisme, votre projet d’installation de centrale villageoise sur Cadenet a été présenté au Maire et ses Adjoints le mardi 27/06/2017.

 Je suis au regret de vous annoncer que la commune ne donnera pas suite à votre proposition.

Auquel nous avons répondu par un courrier du 13 juillet pour savoir quelles sont les raisons du désengagement et si la décision correspond uniquement au site des ateliers municipaux ou à toute autre site comme le bâtiment de la cantine et celui de la police municipale.

Lire la lettre au maire : lettre du 13 juillet 2017

Les responsables de la Centrale Photovoltaïque de la Tour d’Aigues ont rencontré le maire le 19 mai 2017. Mais il n’y a pas eut de réponses claires.
Un nouveau rendez vous a eu lieu le 13 juin 2017 avec M Manganaro adjoint à l’urbanisme qui s’engage à demander à ces collègues maires adjoints de proposer une délibération
d’étude de faisabilité d’une installation sur les toits des services techniques au prochain conseil municipal de juillet

Analyses des bâtiments publics

Nous avons rencontré le Maire le vendredi 24 mars. Nous avons reçu un accueil très favorable. La prochaine réunion des adjoints devrait examiner le petit document de synthèse que nous avons réalisé sur les possibilités d’installation sur les bâtiments publics de Cadenet.

Possibilité d’installations photovoltaïques à CADENET

A partir d’une liste des bâtiments publics de CADENET fournie par M Didier BOURGOGNE et son association Cadenétienne , une première sélection a pu être faite à partir des images aériennes de Google Maps.

Puis une visite sur site effectuée par Didier BOURGOGNE et Jean Michel SERVANT le 21 mars 2017 a permis d’affiner et de classer les sites par ordre de faisabilité :

Ateliers municipaux

Grand hangar fermé sur les 4 cotés avec un toit 2 pans en tuiles mécaniques romanes.
La partie sud du toit fait 26×6 m orienté 19° Est.

A 150 m au nord de l’église classée monument historique

Retenu
(Voir le dossier technique de faisabilité)

Les écoles

* L’école primaire est un long bâtiment de 55×5 m avec une forte symétrie de la façade.

** Attenant à l’ouest de l’école primaire se situe la cantine avec un toit de 21×5,5 m orienté 28° Ouest

*** Encore attenant plus à l’ouest, l’école maternelle avec un toit de 29×6 m orienté 28° Ouest

A 400 m au sud de l’église classée monument historique mais sans visibilité directe

* Problème d’esthétique à prévoir avec ABF (?)

** A étudier par la suite car très favorable

*** A étudier par la suite mais risque d’ombre par de hauts cyprès à l’ouest

Police municipale (ancienne gendarmerie)

Toiture en L mais surface suffisante (environ 90 m²) orientée 15° Ouest

Bien visible de l’entrée de ville Route de Pertuis mais d’autres toits PV existent à proximité

A étudier par la suite Risque d’ombres par les arbres situés à l’Est – A vérifier

Gymnase

Le gymnase lui même a un toit plat en tôle de grande surface et le toit des vestiaires attenants est à l’ombre du gymnase. Dépend de Cotelub

A 360 m au sud-est de l’église mais sans visibilité directe

Abandonné car mal orienté (72° ouest) et des ombres

Foyer rural

Mal orienté (toit plein ouest et plein est)

A 240 m au sud-est de l’église

Abandonné car mal orienté

Collège

Toits en troncs de pyramide. Dépend du conseil départemental

A 260 m à l’est de l’église

Abandonné car les toits sont en pyramides

Crèche

Toits en terrasse et de petites tailles. Dépend de Cotelub

A 340 m au sud-est de l’église

Abandonné car toits trop petits et plats

Mairie

Bâtiment situé en centre ville, dans la rue principale. Le toit est orienté à 58° Est avec plusieurs cheminées

A 140 m au sud-ouest de l’église

Abandonné car le toit est trop encombré

Bibliothèque

Bâtiment situé en centre ville près de la mairie. Le toit est en terrasse orienté à 63° Est

A 120 m au sud-ouest de l’église

Abandonné car toit terrasse

Centre culturel La Laiterie

Bâtiment situé en centre ville. Le toit est orienté à 81° Est, et au sud, un mur projette une ombre importante sur le toit

A 70 m au sud de l’église

Abandonné car mal orienté et ombres importantes

 

Présentation des Centrales villageoises photovoltaïques

Lors d’une réunion de travail à Cadenet le 7 mars 2017 le Président des Centrales Villageoises photovoltaïques du Pays d’Aigues est venu nous informer des possibilités d’extension de leur activité sur notre commune

Compte rendu de la réunion

La SAS, Société par Action Simplifié, Centrales Villageoises du Pays d’Aigues est de principe coopératif : 1 action ,1 voix – 11 actions, 2 voix – 51 actions et plus, 3 voix.

Le montant de l’action est de cent euros pour un engagement minimum de cinq ans. Il n’y a pas de rémunération pendant trois ans, au-delà il a une rémunération moyenne prévue de 3 % par an pendant 20 ans.

Il y a actuellement 113 actionnaires pour un capital de 58 000 €, soit une moyenne de l’ordre de 500 € par actionnaire.

Tout un chacun qui veut soutenir les énergies renouvelables et lutter contre le réchauffement climatique peut devenir actionnaire.

Le territoire statutaire de la CVPA comprend les communes de COTELUB et les communes limitrophes.

La SAS met en place les installations sur les toits privés (bail de location) comme sur ceux des collectivités locales (convention d’occupation temporaire). La SAS loue les toits sur 20 ans pour un loyer annuel modique de 3 € le m². Les installations sont la propriété de la SAS pendant vingt ans. Au-delà l’installation devient propriété du bailleur avec la garantie d’une puissance supérieure à 80 % de la puissance initiale.

La SAS a la charge complète des installations (entretien, assurance, taxes,…) durant les vingt ans.

L’objectif de la SAS est de pouvoir mettre des installations intégrées aux toits de 40 à 60 m², taille optimum de rentabilité. La SAS vend l’électricité à EDF (de l’ordre de 24 cts) avec un prix garanti et indexé sur vingt ans.

Pour en savoir plus http://www.centralesvillageoises.fr/web/guest/actussudluberon

Les cinq premières réalisations concernent 4 bâtiments publics (crèche, école maternelle et école primaire de Villelaure, crèche de la Tour d’Aigues) et une maison de particulier à Cabrières d’Aigues. La SAS recherche des toitures publiques et privées mais a besoin du soutien des élus.

Les participants confirment leur intérêt pour développer cette SAS sur le territoire de la commune de Cadenet. Le principe est décidé de rencontrer ensemble le maire de Cadenet.

Top