5G

L’arrivée de la 5G et son impact sur notre santé !

 

En pleine pandémie , alors que les citoyens étaient confinés, Le déploiement de la 5G s’est intensifié dans toute l’Europe et aussi en France avec la construction de milliers d’antennes sur tout le territoire ainsi que la mise en orbite de  satellites qui seront bientôt 20.000 dans le ciel  à émettre un rayonnement intense vers une grande partie de la terre

Et tout cela, sans respecter le principe de précaution car à ce jour, aucune étude sanitaire préléminaire n’a été réalisée et que de très nombreux scientifiques alertent à propos de l’impact de la 5G sur la santé .
Ces nouvelles technologies visent à instaurer l’intelligence artificielle : phase qui a déjà débuté avec l’installation obligatoire du compteur linky, lui aussi très controversé concernant son impact sur la santé et les données recueillies sur la vie privée des citoyens.
Le déploiement généralisé des technologies sans fil comporte des risques sanitaires importants que nous ne pouvons pas minimiser ! Cela nous concerne tous et une fois le dispositif activé, il sera très difficile de faire marche arrière…

Concrètement, la 5G va représenter une véritable révolution : avec une vitesse environ 1000 fois supérieure à la 4G,  le monde des objets connectés va s’intensifier, et de nouveaux usages vont voir le jour, comme la réalité virtuelle, les véhicules autonomes, mais aussi d’autres usages plus sournois comme les caméras de surveillance faciales qui sont déjà en test dans plusieurs communes.

Ce bond technologique, qui utilise des ondes « millimétriques » , va nécessiter le déploiement de très nombreuses antennes, car leur pouvoir de propagation est très faible : ce qui veut dire qu’à court terme, toute la population mondiale sera soumise à des niveaux d’exposition très élevés et en permanence, sans aucune possibilité de s’y soustraire et cela aura un impact sur le champ électrique cellulaire du corps humain.

A Cadenet, deux antennes existent* et propagent déjà leurs ondes en 4G++ (vers la caserne de pompier et aux Gardis) . Leur activation en juillet en 5G est déjà prévue, comme dans toute la France. Mais bien d’autres devraient voir le jour car pour bien fonctionner, il faudra des dizaines de millions d’antennes de base , soit TOUS 100m  dans chaque zone urbaine du monde !

Voilà ce qui est prévu pour nous : Il s’agit sans aucun doute d’une expérimentation sur l’humain sans son consentement, et ce, sans certitude que le bénéfice pour la société soit plus important que le risque encouru.

Plusieurs points nous inquiètent : 

  • L’état d’urgence sanitaire, qui laisse une liberté totale au gouvernement, par le biais des  opérateurs de téléphonie mobile d’implanter ou aménager de nouvelles antennes et ce, sans aucune consultation citoyenne
    L’impact de la 5G sur notre santé :
    Il faudrait un recul de 20 ans pour pouvoir constater avec précision les effets néfastes de la 5G en ce qui concerne des pathologies à retardement comme le cancer, la stérilité , les troubles neurologiques, perturbation de l’ADN, baisse des défenses immunitaires… mais des milliers de médecins s’alarment et signalent  aujourd’hui de plus en plus de pathologies liées au rayonnement électromagnétique du sans fil, déjà imputés à la 4G : troubles du sommeil, acouphènes, palpitations, maux de tête, troubles de la mémoire, douleurs diffuses, troubles de la croissance…Et le plus inquiétant : Les enfants sont plus exposés aux dangers que les adultes car certaines zones de leur cerveau encore en transformation sont plus sensibles aux ondes. Que dire des fœtus « in utero » ? depuis la généralisation du portable, de plus en plus d’enfants manifestent ces dernières années des troubles de l’attention, de la concentration et de l’hyperactivité(TDAH) ainsi que des troubles comportementaux.

    L’Anses est chargée d’évaluer l’exposition de la population aux champs électromagnétiques liée au déploiement de la 5G et les effets sanitaires associés à cette exposition. Les effets biologiques et sanitaires de l’exposition aux fréquences autour de 3,5 GHz sont pour le moment peu documentés. Les résultats des travaux d’expertise lancés par l’Anses ne seront disponibles qu’au premier trimestre 2021 alors que les antennes 5G seront actives sur tout le territoire à partir de juillet.  Il en est de même pour l’énergie consommée : les avis divergent ! Au regard de ces informations, il serait pour le moins  logique que le principe de précaution s’applique.

Soyez vigilent-es si vous voyez une antenne s’implanter prêt de chez vous ou une modification significative sur une antenne existante.
informez-vous !

Aujourd’hui, des milliers de scientifiques et de citoyens se mobilisent pour faire arrêter le déploiement de la 5G partout sur la planète.
En Belgique et en Suisse, ces mouvements contestataires ont déjà réussi à suspendre ce déploiement dans plusieurs communes et régions.

Il est urgent et nécessaire que chacun de nous se mobilise pour rejoindre ces mouvements, faire entendre notre voix et signer les pétitions !

Un recours international a été lancé pour mettre fin à la 5G sur terre et dans l’espace avec 63.000 signatures provenant de 168 pays.
Rejoignez-les : www.5gspaceappeal.org

Nous vous invitons également à signer les pétitions qui circulent contre la 5G** :  A signer : ** Pétition contre la 5G- Pétition Action collectivehttps://5g.mysmartcab.fr/

Carte des antennes en France : * https://www.ariase.com/mobile/carte-antennes?iframe=1&partner=ariase&lat=43.72988979777031&lng=5.372202413880359&zoom=12.487858928614346&interactive=1